Mon premier amour était un loup, que j'avais trouvé à la fourrière.

Quand je l'ai trouvé, je l'ai pris avec moi, je l'ai emmené chez moi, il avait l'air heureux.

Mais au moment où il a vu mon pain couché dans un cache-papaye, il a commencé à le manger. Donc j'ai pris mon ziboulateur et je l'ai tué.

 Eva

 

 

Mon premier amour était un loup, un peu dégoûtant mais séduisant. Chaque nuit il hurlait à la lune, c'est pour ça que je le traitais de loup, mais son vrai nom c'était Max.

Un soir, maman passait l'aspirateur, Léa jouait avec le ziboulateur, papa faisait la guerre dans un bois-de-cul et grand-mère s'amusait avec un cache-papaye. Ce soir-là, j'ai entendu un loup hurler à la lune, je suis sortie, je suis allée voir dehors et c'est alors que j'ai vu Max. je lui ai demandé ce qu'il faisait là à une heure pareille et il m'a répondu en me postillonnant à la figure : « Je ne sais pas mais cela ne te regarde pas ». Je lui ai répondu avec un air de pain couché : «  D'accord, je rentre ».

Et depuis ce jour, je ne l'ai plus jamais revu. Des fois je me souviens de lui en me disant : « Quand même, il était braillé ce garçon là ! ».

 Selma